jeudi 6 novembre 2014

Des manchots qui adhèrent au statut de halflings.

une belle équipe de blood bowl

Il y a quelques années, j'ais confectionné toute une équipe de blood bowl avec de la pâte fimo cuite et ensuite peinte à l'acrylique, et vernies comme des figurines ordinaires (vernis à l'eau brillant puis mat). Et c'était une très belle équipe de halflings avec comme halflings des manchots linuxiens ou adeptes de BSD. Chacun était aux couleurs d'une distribution dont il portait le nom. Et les Ents étaint des arbres avec une figure de gnou ou de démon BSD. Et chacune portait des cédéroms de distributions (linux pour GNU, BSD pour le démon).

des manchots et deux hommes arbres un peu spéciaux
l'équipe blood bowl des free distro warriors de face : des hobbits du Groënland !

Les Ents, qui sont des arbres remarquables, ont un balisage de chemin de grande randonnée ! Mais ils n'ont pas de numéro, car ils se reconnaissent au premier coup d'œil et de toutes façons, ce serait leur manquer de respect.

la même équipe, vu de dos : il y a les numéros.
l'équipe blood bowl des free distro warriors de dos

Mais… ça poisse !

Mais après quelques temps, ces figurines ont commencé à poisser. De plus en plus. Très désagréables voire difficiles à manipuler à cause de l'effet collant. J'ai remisé l'équipe au placard peu après, faute d'y jouer.

Il y a peu de temps, soit quelques années plus tard, au cours d'un rangement, je ressors cette boîte et l'ouvre. Ça ne s'est pas arrangé. Je me dis qu'il faut y remédier. Je prends un des pingouins (mais ce sont des manchots -- j'ai été voir des tas d'illustrations de manchots pour les peindre !) et je tente un lavage à l'eau savonneuse. Rien n'y fait ! En tout cas, ce n'est pas dû à une couche de poussière gluante. C'est vraiment la figurine en elle-même qui poisse !

Alors je soumets la figurine à une puis deux aspersions de vernis mat en bombe. Quasiment aucun effet !

Je prends un autre manchot et je lui applique au pinceauune couche généreuse de vernis brillant. Après séchage, c'est nettement mieux. La figurine ne poisse plus que modérément. Alors je recommence : et hop, une deuxième coche de vernis brillant au pinceau. Cette fois, c'est bon : le toucher est redevenu normal, hourra !

Tout le monde a droit au même traitement. Puis encore une couche de vernis mat au pinceau, pour avoir un aspect presque mat au final. L'équipe est ressuscitée.

Quel est ce phénomène ?

Mais pourquoi ce phénomène de poisse est-il apparu ? Est-ce un effet de la peinture et des vernis acrylique sur la pâte fimo (cuite à 150°C comme il convient) ? J'aimerai bien le savoir. Le cas est unique, alors j'inclinerais plutôt pour cette cause, mais cela ne m'explique pas les mécanismes mis en jeu.

Si vous avez rencontré un phénomène analogue, n'hésitez pas à laisser un commentaire, pour le progrès de la science picto-figurinistique !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire