mardi 28 octobre 2014

troisième partie Hott à Sartrouville 2013

Je transfère ici un article originellement posté sur mon blog l'acharné du clavier parce que sa place est ici.

placement initial
Pour cette troisième bataille, j'affronterais le fils de l'arbitre, Alexandre Chenuil, dit « junior ». Son armée est nettement plus compétitive que celle de son père. La paire de piquiers alliée à une paire de lames est symptomatique à cet égard. Je remarque encore un héros et 3 tireurs.

Correction du 16/04/2013 : Claude Chenuil me signale qu'en fait son fils alignait 3 Bd, 3 Sh, 2 He et 1 Pa. Au temps pour ma mémoire !

Je suis envahi par le mauvais terrain dans ma zone de déploiement. Mon antre est du coup assez bien protégé.
les paladins sortent enfin du terrain difficile

Mon adversaire réorganise sa ligne sans beaucoup avancer. Ouf ! Ça me laisse le temps de sortir mes 2 paladins dans la plaine centrale.


un paladin fait une brêche

Une lame adverse est laissée isolée. Frappée par 2 paladins opportunistes, elle est immédiatement éliminée. Le magicien venu en renfort succombe bientôt. Un des paladins se replie enfin après qu'un tireur adverse a aussi été détruit.
victoire des nains de jardin

Le héros ennemi a pu éliminer 2 de mes tireurs. Nullement impressionné, un paladin l'engage au corps-à-corps et l'occit promptement. Au total des pertes infligées, c'est enfin la victoire pour les nains de jardin.

Mon armée est présentée dans le billet chapeaux coniques.

(crédit photo : ma pomme. licence CC-BY-SA)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire