jeudi 2 octobre 2014

Blood Bowl : humains 1ère édition peints

Ça y est, j'ai enfin peint mon équipe humaine de Blood Bowl première édition après mon travail de conversion. La voici sur mon terrain favori, dans ses trois couleurs (jaune, violet et rouge, plus des chiffres en blanc).

Voyons tout d'abord les huit trois-quarts. Ils ont leur numéro deux fois à l'avant et deux fois à l'arrière. Le numéro sur le casque est leur spécificité.

Voici maintenant les deux lanceurs. Leur spécificité est d'avoir un petit ballon violet au sommet du casque. Et pien sûr, ils tiennent un ballon. Je peints toujours un ballon très classique car la mode change trop vite en matière de ballon sponsorisé. Ça tombe bien, c'est plus vite fait !

À la réceptions du ballons, quatre acrobates que voici avec la visière de leur casque comme spécificité, pour leur permettre de mieux voir le ballon qu'ils vont devoir récupérer.

Enfin, voilà les quatre bloqueurs. Ils ont un casque à trois plumets comme spécificité. Chacun sa couleur, ce qui permet de mieux les différencier (ce sont des joueurs qui peuvent acquérir pas mal de points d'expérience et donc de caractéristiques différentes et il est bon de pouvoir les discriminer immédiatement). Les plumets rouges ne se distinguent bien des plumets fuschia qu'avec une bonne lumière, mais les joueurs sont bien différenciés quand même.

Voici désormais cette équipe sagement rangée dans une belle boîte qui offre la surface correspondant pile poil au rangement de 18 figurines.

Revenons un peu sur le flocage. D'abord, j'ai préparé une peinture avec de la gouache liquide pour enfant en mélangeant du vert foncé et de l'ocre jaune.

J'ai ensuite ajouté de la colle à bois lente (pas de la rapide, surtout pas de la rapide !). La teinte est plus claire mais après séchage il n'en sera rien.

Je vais appliquer cette colle colorée sur mes socles blancs, à l'exception des bords (qui ne seront pas floqués) et du pourtour des pieds (pour assurer qu'ils sont entours de vert, la colle n'étant pas toujours mise partout où on l'aurait voulu (mais elle sait bien se mettre un peu trop sur les chaussures voire sur les chevilles).

Comme les socles étaient essentiellement blancs, la couleur verte de mon mélange m'a permis de bien juger de la couche de colle appliquée et d'assurer un fond vert si le flocage finit par s'en aller malgré un vernis à la bombe (appliqué après la séance photo).

Le gazon est géneureusement soupoudré. Avant de soupoudrer, il faut enlever la colle en trop (sur le bord du socle et aux pieds de la figurine) avec un petit pinceau chargé d'eau. Pour ça, il vaut mieux que les figurines soient déjà vernies, car la colle adhèrera moins et on n'abimera pas la figurine.

L’excès de flocage est enlevé en tapotant la figurine à l'envers. Parfois, il y a quelques peu de gazon sur les chevilles, là où on venait de mettre la colle. Ce n'est pas grave. Ça sera enlevé après séchage avec un pinceau un peu plus gros (me remarque sur le vernis, plus appuyée). J'ai fait cette rectification après 9h de séchage (séchage complet en 24h en bricolage).

Quand j'ai tout floqué, j'ai fait sécher tout le monde la tête à l'envers pendant plusieurs heures. Les socles sont constitués d'une rondelle de 26 mm de diamètre externe avec un trou de 11 mm dans lequel j'ai mis un aimant néodyme qui permet aux figurines de très bien adhérer à la boîte à gâteaux en fer blanc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire